Collectif 12 - Fabrique d'art et de culture

Rebecca Journo / Collectif La Pieuvre

Rebecca est née à Suresnes en 1993. Elle a étudié au conservatoire Trinity Laban à Londres où elle a obtenu un Bachelor of Arts en danse contemporaine en 2015. Après ses
études, elle rejoint la compagnie de répertoire Konzert Theater Bern (Suisse). Elle intègre ensuite la compagnie de théâtre physique irlandaise Brokentalkers où elle prend part à la création et à la tournée de la pièce The Circus Animal Desertion.

Elle s’intéresse également à d’autres formes telles que la danse Butoh, le jeu clownesque, le théâtre physique et la marionnette. En 2018, elle crée le Collectif La Pieuvre. Elle a été accueillie en résidence au Collectif 12 pour son premier solo L’Épouse (2018) qui compose un diptyque avec la seconde pièce La Ménagère (2019).

→ Le collectif La Pieuvre a été en résidence pour Whales, une création portée sur le chant des baleines en collaboration avec Véronique Lemonnier.

→ Lors du Plein été, le Collectif a proposé un stage pour enfants la semaine du 27 au 31 juillet 2020. Rebecca Journo et Véronique Lemonnier a proposé aux enfants de 8 à 11 ans le stage Whales : une exploration du mouvement de la vague afin d’aborder la danse de manière sensible. L’écoute est à la base de cette approche où le mouvement devient un outil d’expression et d’interaction.

© Grégoire Malandain

→ SPECTACLE

Le Collectif jouera le diptyque l’Épouse et la Ménagère le vendredi 13 novembre à 20h et le samedi 14 novembre à 18h 2020.

→ RÉSIDENCE

  • Du 10 au 18 octobre 2020.
  • Infusion danse prévue le mardi 10 novembre 2020 de 19h à 22h
  • La résidence du Collectif La Pieuvre se déroulera du lundi 9 au samedi 14 novembre 2020.
  • Le Collectif a participé à l'ouverture estivale Le Plein été 2020 afin de proposer un stage de danse contemporaine pour enfants : WHALES.
    Bercés par les chants de baleines, les stages de danse “Whales” ont proposé aux enfants une exploration du mouvement de la vague afin d’aborder la danse de manière sensible. L’écoute était à la base de cette approche où le mouvement devient un outil d’expression et d’interaction.