Collectif 12 - Fabrique d'art et de culture
Allumage de saison

Allumage de saison

14 septembre 2019 à 19:00
Collectif 12

Comme chaque année, la saison commence au Collectif 12 par une belle soirée de fin d’été et un apéro sans façons dans la cour.  

L’équipe est là. Les artistes, comédiens, comédiennes, danseuses et danseurs amateur.es, en résidence, associé.es ou programmé.es sont là, attablé.es avec vous ou de service au bar. 

Bientôt, à eux tous, chacun à sa manière, ils vous racontent par bribes la saison à venir, comme autant de fragments d’un puzzle joyeux dispersé aux quatre coins du Collectif 12. 

Et la soirée se poursuit tard, par une belle nuit de fin d’été, des rires et des conversations qui s’éternisent, et dureront une année entière.

Together !

Together !

3 octobre 2019 au 5 octobre 2019 à 00:00
Le Groupe T

« Parce qu’il y a des ‘et si’, mon Jacquot et je crains qu’il y en aura toute ta vie. Et si j’avais parlé davantage, et si je l’avais écouté davantage, et si je l’avais compris davantage. »

« ‘Je te souhaite d’avoir de beaux rêves’, cette phrase, ces tout derniers mots, ‘Je te souhaite d’avoir de beaux rêves’, une phrase merveilleuse, que je trouve émouvante. »

Nous sommes de ceux qui disent non à l'ombre

Nous sommes de ceux qui disent non à l’ombre

10 octobre 2019 à 20:00
Compagnie Nova - Margaux Eskenazi

« Un manifeste joyeux et poétique (…) un spectacle engagé et engageant. » L’Humanité

« La force du spectacle est dans le flot des paroles aussi poétiques que salvatrices de ces auteurs qu’il fait bon entendre ou réentendre (…) portées par des acteurs aussi jeunes qu’excellents. » Mediapart

Envoûtements, spectacle, proférations #2 Bis

Envoûtements, spectacle, proférations #2 Bis

14 novembre 2019 à 20:00
Compagnie Public Chéri

« Une performance bizarroïde, pleine d’humour, qui nous parle d’aujourd’hui. » Mathieu Perez Le Canard Enchaîné

Le pire n'est pas (toujours) certain

Le pire n’est pas (toujours) certain

28 novembre 2019 au 30 novembre 2019 à 20:00
Compagnie ABC

Nous sommes dans un futur proche. Les migrations vers l’Europe se densifient. Un chien fait la route des camps de réfugiés de Thessalonique à Bobigny, en passant par Calais. Sur son chemin, plusieurs histoires se tissent, la sienne et celles d’autres personnages : la Femme à la torche, l’Homme accroché au mât, l’Europe, la Fée Clochette, le Délégué européen aux affaires migratoires, Jumana, Nègre de feu, Waël, Désiré, Abdoukarim, le Jeune-Homme et quelques autres…

Le spectacle, entre conte contemporain ironique et épopée tragique, met en scène migrants, fonctionnaires européens, clandestins, passants exaspérés et citoyens engagés. Par bribes ils nous racontent les souterrains angoissants et les contradictions comiques de cette Europe criant la libre-circulation des hommes.

Les activistes creusent des tunnels, et la Fée Clochette qui se démène, chuchote à nos oreilles européennes : « Défais ! Tisse ! Redéfais ! Retisse ! Convoque Claudel, Arendt, Gatti, Tabucchi, Chamoiseau… Noue les fils, coupe-les, écris, prends-toi la tête, rencontre, parle, transforme, courre, saisis, souris, invente… » Le pire n’est peut-être pas certain…

 

La Fabrique du Possible : d'où qu'ils viennent...

La Fabrique du Possible : d’où qu’ils viennent…

29 novembre 2019 au 30 novembre 2019 à 18:15
Collectif 12

Depuis qu’elle a été relancée par le mouvement d’exode syrien il y a quelques années, la représentation des « migrants » a envahi notre espace médiatique et politique, bien plus que ceux-ci n’ont envahi nos espaces de vie.

Les discours les plus outranciers se déchaînent pourtant aujourd’hui, amenant bon nombre de représentants politiques à prendre position par pur opportunisme politique, entraînant des cascades de législations et réglementations répressives et kafkaïennes, conduisant la machine administrative, judiciaire et policière à des décisions et des actions scandaleusement contraire aux valeurs affichées
de la République française.

De nombreux citoyens se sont mobilisés dans le même temps pour accueillir ces réfugiés, souvent épuisés et désorientés, essayant de contenir la brutalité généralisée de nos sociétés, sauvant ainsi l’honneur d’une nation bafoué par ses propres institutions.

Aujourd'hui

Aujourd’hui

12 décembre 2019 au 14 décembre 2019 à 20:00
Compagnie Tsara

Aujourd’hui est un spectacle chaque jour différent, où, commentant un document proposé par Aurelia Ivan et son équipe, trois invités livrent leur vision de la situation des gens pauvres, des Roms et des étrangers en France et en Europe.

Mais loin d’être un talk-show où fusent les avis à l’emporte-pièce, Aujourd’hui est un dispositif éminemment théâtral, une pensée en actes, exigeante et émouvante.

Scénographie, lumière, son, mise en scène, rendent justice à l’attention que demandent la complexité de la situation, la diversité des expériences et des points de vue.

Aujourd’hui est une proposition pour le théâtre, une pièce qui prend l’apparence d’un collage montage cinématographique dans lequel se succèdent un discours politique, une installation plastique sophistiquée, des récits au présent des personnes rencontrées lors des enquêtes de terrain, des citations de documents administratifs et des extraits de films d’auteur, les photographies-reportage d’une jeune fille sur ses conditions de vie dans la forêt et une installation plastique sur le vent – en référence à Pascal – car il faut bien continuer à vivre.

URGENCE-S

URGENCE-S

15 janvier 2020 au 16 janvier 2020 à 18:15
Coraline Claude

L’action se situe entre 2021 et 2025 ou entre 2019 et 2020. Dans un squat ? Un bunker ? Un garage ? Un théâtre ?
Entre réalité et fiction, quatre vivants décident de se retirer d’un monde qui ne leur convient plus, afin de chercher et d’expérimenter leur urgence profonde. Certains sont là depuis longtemps, d’autres viennent d’arriver. Ils ont des entraînements, des règles (parfois absurdes), qu’ils s’imposent chaque jour. Leur lieu de vie commun est un espace qui questionne la réalité, à travers la poésie et l’imaginaire.

« Quelle-est ton urgence profonde ? » est la question essentielle que pose Coraline Claude aux quatre acteurs avec qui elle travaille sur la pièce depuis 2016. Après une dizaine de résidences entre la France et la Belgique, elle vient au Collectif 12 réaliser le spectacle issu de leurs recherches communes. Engagé pour questionner un désarroi personnel, au milieu d’un bouleversement généralisé, URGENCE-S, à travers une écriture collective de plateau, expérimente théâtralement le retrait comme possibilité, l’imagination comme restauration du contrôle sur soi, dans un monde délibérément anxiogène.

J'ai remonté le Fleuve pour vous !

J’ai remonté le Fleuve pour vous !

24 janvier 2020 au 25 janvier 2020 à 18:15
Compagnie KonfisKé(e)

J’ai remonté le fleuve pour vous ! est un texte autobiographique de l’auteur et conteur congolais Ulrich N’Toyo. C’est l’histoire d’un jeune adolescent et de ses amis, élevés dans le communisme, qui rêvent de patrie, d’être des pionniers comme dans la grande URSS. Un jour sur leur terrain de basket, lieu de rendez-vous du groupe, un homme qui est à leur yeux un modèle, vient leur proposer des armes.

Leur pays à eux c’est le Congo-Brazzaville, un pays qui passe bientôt d’un régime politique à l’autre, d’une dictature à l’autre, un pays, dont tous ces bouleversements viennent détruire la fragile unité et mettre à vif des conflits nouveaux , un pays qui, dans les années 90, sombrera dans les guerres civiles.

Écrite après un voyage en train à travers le Congo au sortir des guerres, la pièce est un récit émouvant et une méditation sur la violence. Comme les paysages traversés, comme on regarde dans un rétroviseur tout le passé défiler, l’éducation, les premiers amours, l’école et le théâtre, l’histoire et les traditions du pays… Le personnage entre enfant et sort adulte de ce train qui file vers le chaos, et, sans pathos, nous entraîne dans son enquête.

Piletta Remix

Piletta Remix

5 février 2020 au 6 février 2020 à 00:00
Collectif Wow !

Une fiction radiophonique live. Du théâtre pour les oreilles PILETTA ou de la radio pour les yeux. Ou les deux.

Un conte initiatique qui voit son héroïne braver tous les dangers d’un monde qui lui est inconnu, le monde des adultes, pour sauver sa grand-mère malade. Une fable noire et pourtant drôle qui se joue des peurs d’enfants et du monde des grands. Une performance d’acteurs, bruiteurs, électromusiciens, mixeurs qui donnent vie à 13 personnages sous les aléas du direct. Une histoire à écouter et à voir, pour découvrir les coulisses d’une création radiophonique.

Les Densités - Je rentre dans le droit chemin (qui comme tu le sais n'existe pas et qui par ailleurs n'est pas droit)

Les Densités – Je rentre dans le droit chemin (qui comme tu le sais n’existe pas et qui par ailleurs n’est pas droit)

28 février 2020 à 20:00
Sylvain Riéjou Association Cliché

Dans le droit chemin de sa première pièce Mieux vaut partir d’un cliché que d’y arriver, Sylvain Riéjou poursuit son exploration vidéo-chorégraphique de l’acte de création en partageant avec humour l’intimité de ses questionnements d’artiste.

Après la censure de sa vidéo-danse Clip pour Ste Geneviève posté sur Dailymotion, l’artiste est amené à s’interroger sur la question du nu : pourquoi un corps donné à voir dans toute sa vérité, donc nu, sur un plateau, dans une visée artistique, choque-t-il bien davantage – les enfants comme les adultes – que toute vidéo aux allusions clairement sexuelles, à but commercial ?

Avec beaucoup d’autodérision, déjouant le parfum de scandale que suscite le nu, Sylvain Riéjou propose son lexique du dénuement et le met en pratique avec son propre corps, il met en évidence, avec une étonnante pudeur, que toute création artistique est intrinsèquement une mise à nu.

Texte de Mélanie Drouère

Les Densités - SonoR

Les Densités – SonoR

6 mars 2020 à 20:00
Aloun Marchal Compagnie Siège

SonoR est un quatuor sonore et chorégraphique. Les quatre performeuses jouent de la musique en dansant et dansent sur la musique qu’elles génèrent. Dans SonoR, c’est le corps qui est l’instrument.

Les gestes musicaux deviennent des mouvements dansés et danser revient à faire de la musique. Parfois, cela se complexifie. Il arrive que les bouches chantent une chanson alors que les corps dansent sur une autre mélodie. Les oreilles des spectateurs sont ainsi invitées à traverser un paysage sonore tandis que leurs yeux visitent un autre paysage, tous deux produits en direct. Pas de trucage, pas de musique pré-enregistrée. Simplement une fascination pour la mécanique fine – et parfois moins fine – du mouvement et du son. SonoR aborde le concert comme genre scénique en travaillant la manière dont un danseur peut investir par le mouvement la figure du musicien sur scène. Le spectateur est invité à naviguer entre ces paysages à imaginer – littoral, steppes, falaises et l’espace concret du plateau où les corps sont au travail du rythme et de l’espace.

Les Densités - Les Assaillants