Compagnie Nacera Belaza

Résidence chorégraphique saison 2016 / 2017
La Procession en juin 2017

Nacera Belaza occupe une place totalement à part dans le paysage chorégraphique. Défiant le trivial, elle y trace son chemin avec une rigueur extrême, ne déviant jamais de la ligne qu’elle explore, et creuse au plus profond.

Compagnie Nacera Belaza

 

Résidence chorégraphique saison 2016 / 2017
La Procession en juin 2017

Nacera Belaza occupe une place totalement à part dans le paysage chorégraphique. Défiant le trivial, elle y trace son chemin avec une rigueur extrême, ne déviant jamais de la ligne qu’elle explore, et creuse au plus profond.

Née en Algérie, Nacera Belaza vit en France depuis l’âge de cinq ans. Après des études de lettres modernes à l’Université de Reims, elle crée sa propre compagnie en 1989.
C’est en autodidacte qu’elle entre en danse développant une chorégraphie qui prend sa source dans un cheminement intérieur, une écoute sensible du corps, de l’espace et du vide en soi. Son parcours telle une quête tend à valoriser le lien direct entre le danseur et le spectateur, ouvert à l’infini de la scène. Chaque élément des pièces – la lumière, l’espace, le temps, le corps -, se répondent sur le plateau en développant une scénographie qui leur est propre.
Les pièces de la Compagnie sont aujourd’hui présentées à l’international. En France, la Compagnie est invitée par des structures et festivals prestigieux tels que le Festival Montpellier Danse, les Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis, le Festival d’Avignon ou encore la Biennale de la danse de Lyon (2010, 2014).

Dans mon travail, l’essentiel repose sur le déploiement intérieur de l’interprète, c’est l’endroit même de fondement et de jaillissement d’une pièce

 

 

Interview de Nacera Belaza sur Radio Grenouille

Leur Facebook

 

La presse :

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Actions sur le territoire :

2016/2017 : Résidence chorégraphique

  • Un stage de 7 jours à la Maison d’arrêt de Versailles.
  • Ateliers avec des habitants de Mantes-la-Jolie afin de création La Procession

 

 

2015/2016 : Résidence chorégraphique

  • Aurélie Berland, danseuse de la compagnie, a donné un atelier sur un trimestre avec le groupe de l’atelier danse hebdomadaire du Collectif 12 le mardi soir de 18h30 à 20h30.
    Ce trimestre se clôturera par un stage en janvier faisant l’objet d’une restitution sur le plateau du Collectif 12.
  • Un Café-philo autour du texte Le corps utopique de Michel Foucault en mars 2016, présente différentes formes à travers plusieurs disciplines (textes, photos performance) avec la compagnie pour échanger avec un public pluriel (artistes, amateurs, habitants… ).
  • Une semaine d’immersion avec la classe de première année de l’école d’infirmière de Mantes-la-Jolie. Pendant cette semaine, les élèves assistent aux répétitions de la création, sont intégrés au processus de création sur le plateau et échangent à l’issue de chaque séance.

Ces actions sont réalisées avec le soutien d’Arcadi Île-de-France