Cie-le-dahu

Compagnie Le Dahu

Résidence en Octobre 2016
La Rage / Et à la fin nous serions tous heureux en octobre
La Compagnie Le Dahu a été fondée par Maëlle Faucheur et David Costé.
Elle est accueillie en résidence longue à Mains d’œuvres depuis novembre 2010. Son travail de création se situe au croisement du théâtre, de la danse et de la performance.

Compagnie Le Dahu

Résidence en Octobre 2016
La Rage / Et à la fin nous serions tous heureux en octobre 2016

 

La Compagnie Le Dahu a été fondée par Maëlle Faucheur et David Costé. En s’entourant de différents partenaires (chargées de production, comédiens, scénographe, vidéaste, créateur lumière), ils ont conçu, mis en scène et joué Sincère ? (2009), Poupée(s) (2010), Fabulous, prix Paris Jeunes talents en 2011 puis Muscles.

La compagnie le Dahu a été accueillie en résidence longue à Mains d’Œuvres, lieu culturel et citoyen à Saint-Ouen, de novembre 2010 à mai 2015. Le travail de création de la compagnie se situe au croisement du théâtre, de la danse et de la performance. L’écriture est basée sur un travail de plateau et alterne recherche sur scène et périodes d’écriture et de collecte documentaire. Elle s’attache souvent à des personnages ordinaires, à l’endroit où leurs contradictions viennent révéler une part de la réalité collective. La démarche de création implique un questionnement théâtral au sein d’ateliers avec des publics choisis. Une volonté de plus en plus forte de les conduire jusqu’à la création d’un spectacle a notamment donné lieu à Hors Lignes, création avec un groupe de détenus de la Maison d’Arrêt de Villepinte en parallèle de La Rage / Et à la fin nous serions tous heureux.

 

La résidence au C12 permettra de créer les lumières et de finaliser le spectacle en réunissant sur le plateau tous les éléments de la pièce – danse, musique, théâtre – sur toute la durée de la résidence.

 

 

LA RAGE / Et à la fin nous serions tous heureux

La Rage / Et à la fin nous serions tous heureux est une création autour des sentiments d’enfermement, de révolte et de bonheur. Basée sur une écriture séquentielle, elle articule deux parcours, entre d’un côté un comédien et un ancien détenu, et de l’autre une danseuse et une violoncelliste.

Théâtre, emprisonnement et réalité

Le Facebook

Le Blog 

« On vit pas dans le même monde

Et je peux rien pour toi.

(…) »

Autres dates :

Du 20 au 23 octobre à Mains d’Oeuvres
Du 17 au 19 novembre au Théâtre Berthelot
Les 25 et 26 novembre à La Friche
Du 11 au 13 janvier au Théâtre Eurydice
Les 29 et 30 mai au Théâtre de l’Echangeur

Précédemment :

MUSCLES en 2013
La résidence au Collectif 12 vient clôturer un an et demi d’écriture, de répétitions, d’ateliers, et d’interviews autour de Muscles. Elle sera axée sur le travail de plateau autour de la création lumière.

Création le 4 octobre 2013 au Collectif 12.

Atelier à la maison d’arrêt du Bois d’Arcy

La presse :

Ce diaporama nécessite JavaScript.