Collectif F71

En résidence en janvier et avril 2018
Le collectif F71 réunit depuis 2004, Stéphanie Farison, Emmanuelle Lafon, Sara Louis, Lucie
Nicolas et Lucie Valon, accompagnées par Gwendoline Langlois, administratrice de production.
Ce qui caractérise leur travail, c’est l’interrogation du réel, de l’Histoire, l’usage de matériaux
dramaturgiques diversifiés pour construire une écriture scénique. Le collectif F71 s’est appuyé
sur l’oeuvre et la figure du philosophe Michel Foucault pour construire une série de spectacles,
Foucault 71, La Prison, Qui suis-je maintenant ?, Notre corps utopique, Mon petit corps utopique…
Depuis, elles travaillent à faire du théâtre à partir de cette « exaspération de notre sensibilité
de tous les jours ». Cette démarche questionne les systèmes de pensée, les intuitions, déplace les points de vue, les manières de faire, d’agir, les habitudes…
Leurs dernières créations : Conférence contrariée, What are you rebelling against Johnny ?, Sandwich.
En 2018, elles seront accueillies pour deux résidences au Collectif 12, qui leur permettront d’avancer dans les répétitions et de commencer les créations lumière et son de Noire, roman graphique théâtral, leur prochaine création. Mêlant dessin en direct, jeu théâtral, récits et archives, le spectacle revient sur la vie de Charlotte Colvin, cette lycéenne noire de Montgomery, Alabama, qui, en 1955, tout juste âgée de quinze ans, refusa de céder sa place à un passager blanc dans un bus, et porta l’affaire en justice pour faire valoir ses droits…
La pièce sera jouée au Collectif 12 à l’automne 2018.
Le collectif F71 mène cette saison un projet d’action culturelle autour du spectacle, soutenu par le Département des Yvelines et la Région Ile de France, et impliquant une classe du lycée Rostand de Mantes-la-Jolie et des pré-apprentis du Centre de formation l’AFORP