Le Laboratoire Déplacements

 

 

Le Laboratoire Déplacements 

 

 

Le Laboratoire Déplacements

Tout au long de la saison 17/18, une dizaine d’artistes soutenus par le Collectif 12 confrontent leurs pratiques et inventent de nouvelles formes de relation au territoire. Ils mettent en place des sessions de travail, sous forme de recherche-actions (par homologie avec les recherches en sciences sociales engagées dans le réel), autour de quelques questions formulées en première hypothèse :
Qu’est-ce qu’un travail artistique collectif ? Qu’est-ce qu’un lieu ? Comment les artistes l’habitent-ils, comment y travaillent-il ? De quelle nature peuvent-être les relations des artistes avec un territoire et ses habitants ? Peut-on déplacer la question de la production en en modifiant les conditions habituelles (temps courts, lieux insolites, binômes de travail inédits)? Comment rétablir la possibilité de permanence?

En septembre, les dix artistes ont investi le Collectif 12 et la ville de Mantes la Jolie pendant trois semaines. Ils y ont imaginé des protocoles d’actions, exploré la ville, côtoyé ses habitants, rencontré des associations… Après un premier temps de partage de leurs expériences à l’occasion de l’ouverture de saison du Collectif 12, les artistes continuent à se réunir et à entretenir les liens créés avec le territoire tout au long de la saison. Ouvrez l’œil, des rendez-vous pourraient vous être donnés…

Les artistes participants:
Elise Chatauret (Compagnie Babel-Elise Chatauret), Perrine Mornay (Collectif Impatience), Christelle Harbonn (Compagnie Demesten Titip), Maëlle Faucheur (Compagnie Le Dahu), David Farjon (Compagnie Légendes Urbaines), Lucie Nicolas (collectif f71), Pauline Tremblay (chorégraphe, danseuse, performeuse), Malik Soarès (musicien), , Karima El Kharraze (Compagnie A bout portant), Fanny Gayard et Rose Guégan (compagnie sans la nommer)

 

Avec le soutien d’Arcadi Île-de-France dans le cadre du dispositif FSIR