EPM de Porcheville

Après une première rencontre entre le SE-EPM de Porcheville et le Collectif 12 qui a permis aux mineurs incarcérés de participer à des ateliers en amont et en aval de la représentation « Violences conjugées » par la Cie Alaska, il nous a semblé intéressant de pouvoir réfléchir à un projet de partenariat, inscrit dans la durée et permettant aux mineurs de découvrir différents domaines artistiques.

L’idée est de monter un projet d’ateliers artistiques qui pourraient entraîner par la suite à l’interne un travail sur les compétences psycho sociales. Le projet artistique permettrait de travailler la question du « changement de point de vue, du changement de regard » et une autre dimension pourrait préparer ou faire suite aux ateliers par une reprise soit par la PJJ soit par l’Education Nationale.

 Exemple : la Cie Alaska nous propose un projet autour du Misanthrope > on pourrait envisager une approche pour la totalité des mineurs écroués dans le cadre des cours dispensés par l’EN, de manière à ce que les choses puissent trouver une résonnance à l’intérieur de l’EPM.

A aussi été évoqué dans le montage de ce projet de travailler ce que l’action artistique peut avoir en termes d’impacts sur la manière dont fonctionne l’EPM (sur les professionnels, sur la structure) : c’est ici l’idée d’apaisement mais aussi de passer du centrage sur l’individu à une répercussion sur le collectif qui est visée.

Le projet aborde également une idée de programmation progressive c’est-à-dire partir d’ateliers « intimistes » sur des ateliers d’écriture par exemple pour ensuite passer par une expression théâtrale et tendre in fine à une expression corporelle avec un atelier danse par exemple.

Chaque atelier pourrait se donner une entrée thématique qui nous permettra de la travailler de manière pluridisciplinaire notamment entre la PJJ et l’EN.

 

Les compagnies n’ont pas encore été arrêtées dans la mesure où cette seconde partie du projet sera notamment fonction de l’obtention d’une subvention dans le cadre de l’appel à projet Fondation de France.